Roadtrip - Québec - Arizona 2022

ROADTRIP QUÉBEC - ARIZONA
AVEC LE VÉHICULE D'AVENTURE : ICARUS

La plupart du temps, l’excitation est palpable avant un départ en voyage
- vous savez, quand on se prend à faire et refaire le tour des bagages,
à vérifier trois fois si on a prévu le bon nombre de paires de bas…
par Marc-Andre Paillé

Mais cette fois-ci, c’était un peu différent pour Jessyca et moi. Une certaine sérénité nous habitait. C’est que le trajet du roadtrip que nous nous apprêtions à faire ressemblait beaucoup à celui de l’an dernier. Pas étonnant, puisque le but était le même : conduire l’unité ICARUS de Loki Basecamp à Flagstaff en Arizona pour la présenter aux visiteurs de l’Overland Expo West 2022.

 

 

Du Vermont à l’Utah

La traversée des Grandes Plaines américaines s’est faite en deux jours. Cette fois, au lieu de conduire et dormir à tour de rôle, nous avons préféré nous laisser guider par le cycle du soleil. Nous avons donc conduit de jour et nous nous arrêtions à la tombée de la nuit pour nous reposer dans un confort équivalent à celui de la maison. Une combinaison parfaite!

LOKI Basecamp - roadtrip

À notre arrivée en Utah, nous nous sommes dirigés au Yellow Pine Campground pour y passer la nuit. Alors que nous avions l’impression de nous être rapprochés de la chaleur en nous dirigeant vers le Sud-Ouest, nous avons été surpris de constater qu’il faisait -1 Celsius dans la forêt. C’était le moment idéal pour partir le plancher chauffant du ICARUS. Grâce à cette fonctionnalité, nous étions confortables dans l’habitacle sans avoir à démarrer le chauffage.

LOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

Le lendemain matin, nous avons emprunté un chemin de terre près de là et nous en avons profité pour prendre des photos au lever du soleil. La lumière était si intensément colorée de rose et d’orange qu’elle nous donnait l’impression d’être encore en train de rêver!

 

Les lacs désertiques

En route vers notre prochaine destination, nous sommes passés près d’un immense parc éolien. Comme une forêt de séquoias futuristes, les impressionnantes structures blanches se dressaient autour de nous, leurs bras de géants activés par les rafales de vent allant jusqu’à 70km/h.

LOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

Après un arrêt dans une étrange station d’essence libre-service déserte, nous nous sommes dirigés vers Great Salt Lake - le plus grand lac d’eau salée de l’hémisphère ouest – puis vers Bonneville Salt Flats, où nous allions passer deux jours.

LOKI Basecamp - roadtrip

Cette immense plaine aux apparences de désert est un ancien lac salé qui s’est asséché après la dernière glaciation. Au centre, l’accumulation de sel peut atteindre plus d’un mètre d’épaisseur. La surface est étonnamment dure et facilement praticable, même avec un véhicule comme le nôtre. Les gens viennent y pratiquer leur sport favori, prendre des photos mémorables… Nous n’avons pas fait exception! Jessyca en a profité pour faire du yoga et moi, pour « Courir pour le zèbre » , une cause importante pour laquelle je m’étais engagé à parcourir 7 km.

LOKI Basecamp - roadtrip

La sensation était étrange : j’avançais, mais le décor semblait immobile… Comme si je courais sur place dans ce désert d’un blanc immaculé. Le sel collait à mes chaussures, qui sont devenues toutes blanches et incrustées de sel. Heureusement, après un petit moment sur le séchoir du Loki prévu pour ce genre de situation, j’ai pu secouer le sel et retrouver mes chaussures intactes. LOKI Basecamp - roadtrip

Sans surprise, l’ICARUS a attiré l’œil de visiteurs qui sont venus à notre rencontre pour le voir de plus près et nous poser des questions. À chaque fois, c’est un plaisir et une fierté de montrer à d’autres voyageurs les fonctions pratiques et ingénieuses qui font des Loki Basecamp une solution unique sur le marché. Souvent, ces échanges nous mènent aussi à discuter des destinations environnantes qui pourraient nous intéresser et même à recevoir des invitations!

LOKI Basecamp - roadtripLOKI Basecamp - roadtrip

Après le blanc, le bleu et l’orange

Notre arrêt suivant donnait une perspective bien différente de celle des deux dernières journées. Contrastant avec le blanc aveuglant à perte de vue, la vaste étendue bleue de Blue Lake imposait le calme. L’eau cristalline de ce « paradis des plongeurs » est chaude toute l’année, même en profondeur – jusqu’à 18 mètres! - ce qui en fait un endroit privilégié pour les cours de plongée sous-marine. Il y faisait d’ailleurs une chaleur accablante, une sensation plutôt étrange aux abords d’une si vaste étendue d’eau!

LOKI Basecamp - roadtripLOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

Nous avons ensuite emprunté l’autoroute East 6 pour nous diriger vers Arches National Park, où nous attendaient nos amies Isabelle, Élisabeth et Josée pour une randonnée mémorable à travers les parois rocheuses à proximité de la populaire Delicate Arch. Les collines qui s’y trouvent sont parfois en pente douce, puis forment subitement des falaises. Arrivés au sommet, nous avons pris le temps d’observer ce paysage atypique, discutant tranquillement de nos récentes aventures et de nos prochaines escales. Sur le chemin du retour, nous avons remarqué que la lune diminuait progressivement de taille… Nous étions en train d’assister à une éclipse lunaire!

De retour à nos véhicules, nous nous sommes dit aurevoir, sans nous douter que nos chemins allaient se croiser à nouveau… En effet, arrivés au Utah Raptor State Park, nous nous sommes installés pour la nuit, et nous allions éteindre quand nous avons aperçu le véhicule de nos amies se stationner juste à côté du notre.

LOKI Basecamp - roadtrip

Joyeux imprévus

LOKI Basecamp - roadtrip

 

 

Le lendemain, sur le trajet en direction des Canyonlands, nous avons croisé des vaches qui se promenaient librement sur la route (MAE 9410), puis nous nous sommes arrêtés pour une petite randonnée qui nous a permis d’aller voir de plus près l’une des arches, une formation rocheuse typique de la région. De retour sur la route, notre sixième sens nous a ensuite menés à notre plus belle découverte du voyage. Voulant éviter une voie qui nous semblait trop touristique, nous avons emprunté une route sinueuse qui semblait creusée à même la roche. Nous nous sommes bien amusés à conduire entre les hauts murs de roche qui laissaient un chemin parfois à peine assez large pour une voiture! LOKI Basecamp - roadtrip

Comme il n’y avait aucun vent à cet endroit, la chaleur était très intense. En ouvrant l’auvent, nous avions juste assez d’ombre pour pouvoir profiter de la vue unique pendant notre pause lunch.

LOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

Ensuite, en direction de Hanksville – une recommandation d’un voyageur rencontré aux Salt Flats - nous avons croisé le Hollow Mountain, une station-service au milieu du désert dont le « convenience store » a été creusé à même la roche d’une colline. (MAE09888) Nous y avons rencontré un voyageur du nom de Nicolas et son chien, qui avaient tous deux un fort intérêt pour le Basecamp! À la suggestion de Nicolas, nous avons pris la direction de Capitol Reef National Park, qui offre un panorama unique avec sa formation rocheuse linéaire. Comme une immense ride sur la croûte terrestre, ce « pli » a été révélé par le retrait de la mer et des milliers d’années d’érosion. Après avoir exploré un peu ce parc, nous étions satisfaits de cette journée riche en découvertes et nous avons décidé de nous installer dans un camping à proximité pour la nuit.

LOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

 

 

Dernière journée - retour aux « Best of » de l’an dernier

Le lendemain matin, fidèles à nos habitudes, nous avons profité du lever du soleil. Nous avions intérêt à prendre la route sans tarder car le plan du jour – notre dernière journée complète avant de nous rendre à Flagstaff - s’annonçait plutôt condensé.

C’est ainsi que nous avons mis le cap sur Teasdale, une autre suggestion de notre ami Nicolas. Cependant, une erreur de trajet nous a permis de rencontrer Tony, qui nous a proposé de faire un petit détour et d’emprunter la HWY 12 pour avoir une vue plus intéressante… Ce que nous avons fait!

Nous avons ensuite traversé la Dixie National Forest, la plus grande forêt nationale de l’Utah, et l’Anasazi State Park, où nous avons pu admirer tout un éventail de paysages en peu de temps : les bassins, plateaux, montagnes et formations rocheuses ont défilé tour à tour sous nos yeux. Et c’était loin d’être terminé! Nous avons ensuite traversé le Grand Staircase-Escalante (que nous avions exploré l’an dernier) puis le Bryce Canyon National Park, où se trouvent des falaises de calcaire dont les contours sont formés de milliers de hoodoos, des rochers verticaux en forme de pics. En terminant, nous avons fait un arrêt à Red Canyon, où une arche à la forme parfaite fait place à la route.

LOKI Basecamp - roadtrip

La tête remplie de ces images grandioses, nous avons pris la direction de Lone Rock Beach, un de nos plus grands coups de cœur du roadtrip 2021. Dès notre arrivée, nous avons constaté que le lac s’était beaucoup asséché. L’année dernière, il y avait de l’eau là où nous avons stationné le Basecamp cette fois-ci!

LOKI Basecamp - roadtrip

Courageuse, Jessyca a entrepris de se baigner : l’eau du Lake Powell était froide, mais comme la température extérieure était au plus chaud depuis plusieurs jours, c’était parfait ainsi. Tout comme la dernière fois, le ciel était magnifique et la lune, presque pleine, nous a accompagné pour notre souper sur la plage.

Évidemment, nous n’allions pas passer à côté des plus beaux paysages de la région sans en profiter un peu! Après une escale pour prendre quelques photos dans le berceau naturel de Vermillion Cliffs National Monument, nous sommes passés par Cliff Dwellers. Ces deux endroits que nous avions visité lors de notre périple de 2021 étaient sur la liste de nos « Best of » et nous étions contents de pouvoir y retourner!

LOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

Au réveil, nous avions un peu peur que le Basecamp se soit enlisé. Avions-nous trop poussé la note en nous stationnant si près de l’eau? Heureusement, non! Nous avons pu remonter vers la route sans difficulté et entreprendre les derniers kilomètres qui nous séparaient de notre destination finale.

Après un total de 73 heures de route, nous sommes arrivés à la maison de Flagstaff avec 6065 km au compteur.

LOKI Basecamp - roadtrip

LOKI Basecamp - roadtrip

La tête débordant d’images, le cœur plein de gratitude

Après avoir vu autant de paysages, tous plus beaux et impressionnants les uns que les autres, nous étions conscients du privilège inestimable que nous avions de voyager à bord d’un Loki Basecamp… Celui de pouvoir nous déplacer en toute liberté, sans égard à l’état de la route et sans s’inquiéter de trouver un endroit où dormir, prendre une douche ou manger. Nous avions accès à tout cela, en tout temps… et bien plus. Grâce à cela, nous avons pu profiter à fond de chaque minute et réaliser notre plan de voyage tel que nous l’avions rêvé.

Si notre plan de voyage était un album, on l’aurait nommé le « Best of »!